Vous désirez organiser une soirée Casino ? So Magic Evenement vous loue des tables de Blackjack pour une ambiance 100% Las Vegas !
Location Table de Blackjack Casino
Location Table de Blackjack Casino
Vous êtes ici : Accueil > Location de table de Blackjack

Location de table de casino de Blackjack

Le Black-Jack est un jeu très rapide à apprendre qui séduira aussi bien les joueurs que les non-initiés.

Une table de Black Jack est conçue pour accueillir 8 à 10 participants. Nous faisons jouer sur nos tables de BlackJack jusqu’à 15 joueurs simultanément. On considère alors que louer une table de Black Jack peut occuper environ 20 invités simultanément. C’est pourquoi nous conseillons une moyenne de location d’une table de casino pour 30 personnes.

Les dimensions de nos tables de Black Jack sont les suivantes : 2,20 x 1,20 mètres.

DEVIS POUR LOUER UNE TABLE DE BLACKJACK

Régles du Blackjack

La partie oppose tous les joueurs contre la banque. Le but est de battre le croupier sans dépasser 21. Dès qu'un joueur fait plus que 21, on dit qu'il « saute » ou qu'il « crève » et il perd sa mise initiale. La valeur des cartes est établie comme suit :

• de 2 à 9 → valeur nominale de la carte
• chaque figure + le 10 surnommée "bûche" → 10 points
• l'As → 1 ou 11 (au choix)

Un Blackjack est composé d'un As et d'une « buche » (carte ayant pour valeur 10, donc 10, J, Q ou K). Cependant, si le joueur atteint le point 21 en 3 cartes ou plus on compte le point 21 et non pas Blackjack; de même lorsque le joueur sépare deux as et qu'il reçoit une buche pour l'un d'eux.

Au début de la partie le croupier distribue une carte face visible à chaque joueur et tire une carte face visible également pour lui. Il tire ensuite pour chacun une seconde carte face visible et tire une seconde carte face cachée pour lui au Blackjack américain. Au blackjack européen, le croupier tire sa seconde carte après le tour de jeu des joueurs.

Puis il demande au premier joueur de la table (joueur situé à sa gauche) l'option qu'il désire choisir. Si le joueur veut une carte, il doit l'annoncer en disant « Carte ! ». Le joueur peut demander autant de cartes qu'il le souhaite pour approcher la valeur sans la dépasser. Si après le tirage d'une carte, il a dépassé 21, il perd sa mise et le croupier passe au joueur suivant. S'il décide de s'arrêter, en disant « Je reste », le croupier passe également au joueur suivant.

Le croupier répète cette opération jusqu'à ce que tous les joueurs soient servis.

Ensuite, il joue pour lui selon une règle simple et codifiée « la banque tire à 16, reste à 17 ». Ainsi, le croupier tire des cartes jusqu'à atteindre un nombre compris entre 17 et 21 que l'on appelle un point. S'il fait plus de 21, tous les joueurs restants gagnent mais s'il fait son point, seuls gagnent ceux ayant un point supérieur au sien (sans avoir sauté). Dans cette situation, le joueur remporte l'équivalent de sa mise. En cas d'égalité le joueur garde sa mise mais n'empoche rien en plus. À noter que le blackjack (une bûche et un as en deux cartes) est plus fort que 21 fait en ayant tiré plus de deux cartes. Si un joueur fait blackjack et que le banquier fait 21 en 3 cartes ou plus, le joueur fait blackjack et remporte une fois et demie sa mise. Le banquier lui gagne contre tous les joueurs ayant 20 ou moins. Réciproquement si la banque a un as et une figure, elle gagne contre tout joueur ayant 21 en ayant tiré plus de deux cartes. Dans ce cas, si un joueur fait également blackjack, il peut récupérer sa mise mais n'est pas payé, le jeu étant à égalité.

Ces règles simples ne sont contrariées que par quatre cas particuliers :

L'assurance.
Si la première carte du croupier est un As, un joueur a la possibilité de s'assurer contre son Blackjack. Pour cela, le joueur paye la moitié de sa mise initiale. Si le croupier fait Blackjack, le joueur perd sa mise mais se voit payer l'assurance en double (donc bénéfice 0, perte 0). Si le croupier ne fait pas Blackjack, deux situations sont possibles : Premièrement, le joueur gagne ; il perd son assurance mais empoche l'équivalent de sa mise initiale (bénéfice net 1/2 fois la mise initiale). Deuxièmement, le joueur perd ; il perd alors l'assurance ainsi que sa mise (perte 1,5 fois la mise initiale). Il peut bien sûr Tirer/Doubler/Séparer après avoir pris l'assurance. S'il sépare ou double il devra reverser l'assurance au titre du second jeu.

Le split.
Lorsqu'un joueur obtient deux cartes de même valeur, il lui est possible de séparer ces deux cartes afin de jouer avec deux jeux. Pour cela, il doit ajouter la même mise que celle qu'il a jouée au départ. Une fois les jeux séparés, le joueur joue chaque main de la même façon qu'une main simple. S'il gagne sur les deux jeux, il aura fait d'une pierre deux coups (deux gains en un coup). Si le joueur perd sur un jeu, il ne gagne pas mais ne perd rien. Enfin, s'il perd sur les deux jeux, il aura perdu deux fois en un coup. Si suite à une séparation, le joueur obtient une troisième carte de même valeur (sur le premier ou deuxième tableau) il peut à nouveau les séparer et ainsi jouer sur 3 tableaux. En France, cette règle est cependant au bon vouloir des casinos (certains autorisent deux jeux maximum, d'autres trois jeux maximum).

Une règle particulière concerne la séparation de deux as dans la majorité des casinos, en séparant deux as, le joueur ne peut plus recevoir qu'une carte pour chacun des tableaux et ne pourra pas spliter à nouveau s'il reçoit un troisième as.

Précision importante. Le blackjack n'est pas possible en ayant splité : un joueur qui split deux as et reçoit deux bûches aura deux 21, mais pas deux blackjack, celui-ci devant être réalisé dès les deux premières cartes. Il s'ensuit pour l'exemple que le joueur ayant séparé deux as et recevant deux bûches perd tout contre un as et une figure à la banque.

Doubler.
Après avoir reçu deux cartes, le joueur peut choisir de doubler sa mise à la seule condition de ne recevoir qu'une carte après cela. Exemple après la donne, j'ai 11 (8 et 3). Le croupier a une carte faible, 6 par exemple. Je choisis alors de doubler ma mise. L'espoir est de recevoir une bûche pour obtenir le point 21 alors que le croupier a peu de chances de faire de même. Il est tout-à-fait possible de doubler après avoir séparé.

En France, jusqu'en 2007, il n'était possible de doubler que si le score des deux premières cartes était 9, 10 ou 11. Cette règle a été abolie2, et il est désormais possible de doubler avec n'importe quel score au blackjack joué dans les casinos français.

Au Blackjack américain, le joueur double face cachée (doubling down), c'est-à-dire que la carte qu'il reçoit après avoir doublé lui est distribuée face cachée. Il ne la voit qu'une fois le jeu du croupier terminé.

Abandonner.
Une règle qui n'est pas universellement admise, mais néanmoins prévue par la législation française et appliquée par certains casinos. Après avoir reçu ses deux premières cartes et constatant une carte dangereuse à la banque, un joueur peut décider d'abandonner immédiatement. La banque récupère alors la moitié de sa mise.

Contactez-nous
DEMANDE URGENTE ?
Tél. : 06 65 05 97 75